Préambule

Sont décrits dans cette page quelques métiers pratiqués par les ancêtres de Robert HEDOUIN, tels que ceux liés aux métiers du textile tels que le tissage, la filature et la bonnetterie.

Les métiers du textile pratiqués par les ancêtres de Robert HEDOUIN


Le tisserand

Le traitement du lin nécessitait l'emploi de faucheurs, d'écoucheurs, de fileuses et aussi de tisserands, ces ouvriers qui tissaient la toile sur un métier à bras. J'ai recensé une quarantaine de nos aïeux exerçant le métier de tisserand dans le Vimeu. Parmi eux citons les familles DUPUTEL, DOUAY, BELLEVAUX, BRIET, CAILLEUX, CANTEVELLE, CAUDRON, COURTOIS, DAMERVAL, PREVOST, LOMBARD, MACHET, DEPONT, STOUP, GROGNET, PION, MEAUX, QUEVAL, SAUMON et VUALET, et dans le Pas-de-Calais : Pierre BOELDIEU et Charles BARBIER.
Le badestamier

Le badestamier ou bas-d'estamier était un bonnetier-fabricant de bas tricotés d'estame (nom donné à un fil très retors de laine peignée à chaud et filée à la quenouille). Ce genre de bas, qui avait remplacé les chausses pour les hommes, coûtait assez cher et était porté par les classes aisées, la classe riche portant des bas de soie fabriqués, ainsi que les bonnets, par la même communauté d'artisans. Notre ancêtre Augustin Maxime BOELDIEU exerçait ce métier à Campagne- lès-Hesdin vers le milieu du XIXème siècle.
La fileuse

Un métier de femme souvent rencontré lors de la lecture des registres d'état civil, celui de fileuse. Sous entendu fileuse de lin, puisque cette culture était généralisée dans la Somme, sans oublier les métiers gravitant autour du lin comme les écoucheurs et les tisserands. Les fileuses de notre famille ont été Rosalie CAILLEUX à la Croix-au-Bailly, Marie Anne Josèphe GENCE à Aigneville et Marie Geneviève Joséphine PREVOST à Yzengremer.

Retour à la page précédente

partager sur les réseaux sociaux

Généalogie PEREZ-HEDOUIN © 2010 - Powered by RHP Design - XHTML1 Strict + CSS2 validé W3C