Préambule

Les muges sont des poissons de la famille des mugilidés. Le mulet lippu appelé ainsi à cause de sa lèvre supérieure épaisse ornée de tubercules, est de coloration bleu grisâtre sur le dos. Le mulet doré qui tire son nom des tâches dorées qu'il porte sur ses opercules, a le dos gris plombé.

Il existe encore trois autres espèces de muges ou mulets moins courants, mais tous ont le ventre argenté et se nourissent d'algues, de matières organiques et de petits crustacés qu'ils trouvent en raclant le fond ou les roches. Les muges sont des poissons de pleine eau qui supportent bien les variations de salinité. Ils vivent en bancs composés d'individus de même taille et peuvent atteindre 60 cm pour un poids de 2 kg. La taille minimum de capture autorisée est de 20 cm.

Les muges et mulets


Ce muge a été capturé au mois d'août, sur la Côte Bleue, plus précisément près de la plage du Rouet. Il faut savoir qu'en été les muges se plaisent dans les eaux chaudes rendues glauques par la présence de plancton, et dans lesquelles ils trouvent une nourriture riche et abondante.

muge
muge

Comme les sars et les labres, les muges font partie du tableau de chasse traditionnel du pêcheur sous-marin provençal. Félicitations à Eric Maresca qu'on a pu voir auparavant avec un loup de 4 kg, et qui pose ici avec trois muges pêchés à l'agachon, à la pointe de Corbière, à Marseille, au début de l'été.

C'était en Juillet et j'avais pris pour habitude de chasser dans la zone comprise entre la plage de Sainte-Croix et l'Aragnon,  réputée pour abriter sars, poulpes, labres et congres, à une centaine de mètres de la côte. Soudain mon attention fut attirée par des vibrations dans l'eau. Venant de l'est et se dirigeant vers le sens opposé, je fus rapidement encerclé par environ 300 muges qui me dépassèrent. J'eus juste le temps d'en tirer un et de le fixer à mon accroche- poissons ; les autres avaient déjà disparu de mon champ de vision. Une demi-heure après, un banc identique me toisa. Je tirais et fis un doublé. Ce scénario se répéta plusieurs fois. En 4 heures, j'avais comptabilisé 7 passages et pris 8 muges : un petit prélèvement si on admet qu'environ deux milliers de ces poissons étaient passés en ma proximité.

muge
muge

Pendant la période de reproduction, les muges se cachent sous les grosses pierres pour frayer. C'est en septembre, près de la Pierre de l'Autel, sous la montagne de Sicié, que j'en ai capturé quatre. Le plus grand mesurait 60 cm. Dans ce cas de figure, il faut pratiquer la technique de la pêche à trou, en abordant les pierres tête en bas, le corps étant à la verticale, afin de ne pas offrir aux poissons la vision intégrale d'un éventuel prédateur.


partager sur les réseaux sociaux

Coudoulière © 2010 - Powered by RHP Design - XHTML1 - CSS2